TV

Pablo Carreno Busta est maître à Montréal


Pablo Carreño Busta n’a pas volé son titre à Montréal. Il a connu un parcours durant lequel il a battu les favoris Matteo Berrettini et Jannik Sinner.

Il a fini le travail en venant à bout de Hubert Hurkacz en finale.

«C’est un sentiment incroyable, a mentionné le nouveau champion de l’Omnium Banque Nationale. J’ai travaillé très fort pour me rendre ici et gagner ce titre.

«Ce fut difficile. Ça l’a mis fin à une excellente semaine où j’ai joué du très bon tennis. J’ai été positif durant le tournoi.»

Pour lui, il s’agit d’un septième titre de l’ATP en carrière.

«C’est celui dont je suis le plus fier, a ajouté l’Espagnol. C’est le plus important parce que c’est un Masters 1000.»

Longue attente

Carreño Busta en était son 52e tournoi Masters en carrière. L’attente a été longue, mais elle en a valu la peine.

«Ce n’est pas facile de gagner ce type de tournoi, a précisé l’athlète de 31 ans. Ce n’est pas tous les joueurs qui sont en mesure d’en gagner un durant leur carrière.

«Par exemple, David Ferrer a déjà été troisième mondial et il en a gagné un seul. Je ne me mettais pas de pression supplémentaire pour en remporter un.

«Je vais donc le savourer le moment.»

Il n’a pas eu beaucoup de temps pour les célébrations. Il a sauté dans l’avion hier soir en direction de Cincinnati. Carreno Busta doit amorcer son tournoi à compter de mardi.

Grosse semaine

Pour sa part, Hubert Hurkacz a complété une semaine très occupée. En plus de se rendre en demi-finale en double, il a disputé cinq matches de trois manches pour s’incliner en finale en simple.

À l’image de ses autres conférences de presse, le Polonais n’a pas été très loquace dans ses réponses aux journalistes.

«Pablo a très bien joué durant tout le match, a-t-il souligné. C’était difficile de l’affronter. Je ne servais pas aussi bien que je voulais. Pablo méritait de gagner.

«Ce fut malgré tout une bonne semaine pour moi. Je me suis amélioré à plusieurs niveaux. J’ai beaucoup appris de ces matchs. Je me concentre sur le prochain tournoi.»

Le dixième joueur mondial a terminé son match de double dans la nuit de dimanche. Cependant, la fatigue n’a pas été un facteur dans sa performance.

«Je me sentais bien, a ajouté Hurkacz. Ce fut une semaine occupée. J’étais au terrain tous les jours à 9h am et je finissais souvent autour de 22h. J’ai donné tout ce que j’avais.»

Avant la finale, à Montréal comme à Toronto, les organisateurs ont demandé aux spectateurs d’observer une minute de silence en hommage au superviseur technique de TVA et TVA Sports, Paul Bourque. Il est décédé subitement alors qu’il travaillait sur la production des émissions en direct de Toronto.


Entrevue du gagnant avec JP –

Bilan du tournoi de Félix et Marie-Ève


Bilan du tournoi de Félix et Marie-Ève –



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.