TV

McDavid se détache d’Huberdeau – TVA Sports


Si le Québécois Jonathan Huberdeau souhaite remporter le trophée Art-Ross cette année, il devra livrer deux performances exceptionnelles d’ici la fin du calendrier régulier, tout en souhaitant que le capitaine des Oilers d’Edmonton, Connor McDavid, prenne congé, au sens propre ou figuré.

Effectivement, celui-ci est loin de ralentir la cadence, comme l’ont constaté les Penguins de Pittsburgh, vaincus 5 à 1 par les Oilers, mardi. 

• À lire aussi: Weber absent des cérémonies: «C’est inacceptable»

• À voir aussi: Matthews atteint le plateau des 60 buts

Encore une fois, l’attaquant vedette a fait la vie dure à ses rivaux en vertu d’une récolte de quatre points (un but et trois mentions d’aide) pour porter à 122 son total de la saison. Ainsi, en plus de détenir une priorité de sept points sur Huberdeau dans la course au titre du meilleur pointeur, le pivot est devenu le cinquième joueur des 20 dernières années à franchir le cap des 120.

Signe que le numéro 97 a la ferme intention de disputer plus de quatre rencontres en séries, contrairement à l’an dernier, il est passablement en forme ces temps-ci. Il a totalisé deux filets et 10 aides à ses quatre plus récentes sorties et devrait logiquement empocher le quatrième Art-Ross en carrière.

«Une soirée de quatre points tranquille? Ou bruyante? Je ne sais pas, c’est juste normal, n’est-ce pas? Il est un joueur si dynamique, le meilleur au monde, oui. C’est ce que vous attendez et obtenez. Je suis heureux qu’il soit avec nous», a mentionné son coéquipier Zach Hyman au site NHL.com.

McDavid domine encore Crosby 

Preuve que McDavid est affamé dans les grands rendez-vous, il a encore dominé Sidney Crosby, son célèbre vis-à-vis des Penguins. À vie, il a totalisé 18 points en neuf parties face à Pittsburgh quand «Sid the Kid» était dans la formation.

«C’est ce que les meilleurs au monde font : ils se lèvent lorsque de telles occasions se présentent à eux, a précisé l’entraîneur-chef des Oilers, Jay Woodcroft. Voilà ce qu’il a accompli à Edmonton pendant la campagne… je ne pense pas qu’il soit apprécié par tout le monde. Il semble pratiquement y avoir un consensus selon lequel McDavid est juste McDavid. Mais il a amassé 122 points, il mène notre club et joue de la bonne façon en étant déterminé à gagner.»

Les Oilers peuvent maintenant se préparer à affronter Phillip Danault et les Kings de Los Angeles au premier tour éliminatoire. 

D’ici là, McDavid aura l’opportunité d’ajouter à son imposant total, jeudi et vendredi, quand les Sharks de San Jose et les Canucks de Vancouver débarqueront coup sur coup en Alberta. Edmonton voudra remporter une première série depuis le printemps 2017; à l’époque, son surdoué en était à sa deuxième année dans la Ligue nationale.

Pour sa part, Huberdeau a deux matchs encore à son horaire, si son instructeur-chef Andrew Brunette entend le laisser sur la glace. Les Panthers visiteront les Sénateurs d’Ottawa, jeudi, et le Canadien de Montréal le lendemain.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.