TV

Les Golden Knights voudraient… Fleury!


Même si son équipe ne devrait pas participer aux prochaines séries, le gardien des Blackhawks de Chicago Marc-André Fleury a toujours le feu sacré et pourrait bien s’avérer un ingrédient de choix pour toute formation souhaitant l’acquérir d’ici le 21 mars, date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey.

Le Québécois tente de garder les Hawks dans le match chaque fois qu’il se trouve devant le filet. Ayant été l’objet de certaines rumeurs au cours des récentes semaines, il s’est illustré lors des deux dernières victoires des siens. Après avoir repoussé 40 rondelles pour permettre à Chicago de vaincre les Oilers d’Edmonton 4 à 1, mercredi, il a été solide grâce à 31 arrêts, dans un gain de 3 à 1 aux dépens des Jets de Winnipeg, lundi. 

Peu importe ce que le futur réserve à Fleury, l’entraîneur-chef Derek King est très heureux de compter sur lui.

«C’est ce qu’il fait: il garde votre club dans le match et impliqué. Il vous donne une occasion de gagner la rencontre. Nous avons pu offrir un effort solide devant lui et voilà le résultat», a-t-il dit après le triomphe au Manitoba.

En revanche, chaque performance intéressante du gardien est de nature à convaincre une équipe aspirante aux grands honneurs et à la recherche de renfort à cette position de transiger pour l’obtenir. Effectivement, Chicago accuse une douzaine de points de retard sur une place en séries et quelques joueurs quitteront l’organisation. Or, avec un contrat venant à échéance cette année, le Sorelois constitue une cible de choix.

«Nous voulons que tous ces joueurs évoluent pour les Hawks afin qu’ils aident cette formation à revenir sur la bonne voie. Par contre, c’est évident que ça n’arrivera pas. Ces gars-là partiront pour aller ailleurs. Ils doivent aussi le réaliser», a affirmé King avant le duel face aux Jets, tel que rapporté par le quotidien «Chicago Sun-Times».

Pas de retour à Vegas 

Dans les rumeurs qui ont fait surface récemment, il y a celle que le gardien de 37 ans pourrait être de retour avec les Golden Knights de Vegas, alors que Robin Lehner doit composer avec une blessure récurrente au haut du corps. Celle-ci serait une déchirure à l’épaule pouvant nécessiter une opération. Le Suédois tentera de terminer la saison, mais rien ne serait une certitude ici.

Le directeur général des Golden Knights, Kelly McCrimmon, a toutefois mis fin aux spéculations mardi.

«Il n’y a absolument rien de fonder dans cette rumeur», a-t-il dit au quotidien «Las Vegas Review Journal».

«Habituellement, je ne parle pas de ces choses, mais il y aura tellement de raffuts à ce sujet. Il est donc important de faire savoir aux gens que cela n’arrivera tout simplement pas.»

De l’action à prévoir 

Fleury touche 7 millions $ dans le cadre de son entente actuelle de trois ans signée avec les Golden Knights le 13 juillet 2018. Cette saison, il a conservé une fiche de 16-17-3, une moyenne de buts alloués de 2,88 et un taux d’efficacité de ,910. Ce sont des statistiques plus que respectables au sein d’un groupe qui se cherche. Avec le bagage du triple récipiendaire de la coupe Stanley, voilà amplement d’arguments pour convaincre un acheteur de conclure un échange.

En attendant de connaître la suite, rien ne sera évident pour Fleury et les autres hockeyeurs au centre des rumeurs, tant professionnellement que personnellement.

«Ces gars-là doivent se concentrer chaque jour. S’ils jouent bien, compétitionnent et effectuent les bons gestes, nous allons possiblement gagner quelques parties. Mais en même temps, ils ouvriront des yeux chez les équipes se cherchant un joueur à la date limite, a précisé King. Ce n’est jamais facile, cette échéance. J’ai vécu cela. Je sais ce que cela implique. Il s’agit de communiquer davantage avec ces athlètes. […] Si ça arrive, bien, ça arrive. Vous ne pouvez contrôler cela.»



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.