TV

Le tennis populaire grâce aux vedettes québécoises


L’engouement pour le tennis se fait sentir dans les dernières années en raison des performances d’athlètes québécois comme Félix Auger-Aliassime et Leylah Annie Fernandez, mais également en raison d’un autre phénomène.

«Le tennis se porte très bien. Depuis le début de la pandémie, l’engouement a augmenté encore plus. On a beaucoup de participants qui s’inscrivent dans les cours d’initiation à ce sport», a mentionné Martin Gariépy, directeur des Projets spéciaux chez Tennis Québec.

Le tennis était l’un des seuls sports que les gens pouvaient pratiquer pendant la première vague de la pandémie. On peut facilement s’y équiper sans avoir à débourser un gros montant.

«C’est un sport très accessible, surtout au début. L’équipement ne coute pas très cher et il y a des terrains un peu partout. On peut même jouer dans les cours d’école ou dans les gymnases», a-t-il expliqué à TVA Nouvelles.

L’Effet Félix et Leylah

L’Omnium Banque Nationale et les succès des athlètes québécois se retrouvent au centre des motivations pour la relève de s’y inscrire.

«Malgré toute la promotion que l’on peut faire, ce sont vraiment les performances de nos Québécois et Canadiens qui font la plus grande différence pour augmenter le nombre d’inscriptions partout dans la province et au pays. Ce sont vraiment des modèles pour les jeunes», a indiqué le directeur des Projets spéciaux chez Tennis Québec.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.