TV

Le marteau ne sourit pas à Jennifer Jones


Face à la Suisse, toujours invaincue dans ce tournoi de curling des Jeux olympiques de Pékin, les Canadiennes ont failli deux fois avec le marteau en fin de match pour s’incliner 8 à 4, dimanche.

L’équipe de Jennifer Jones n’a jamais été en mesure de déloger les pierres suisses dans la maison lors des huitième et neuvième bouts, de sorte que ses adversaires ont chaque fois inscrit deux points.

Jones a d’ailleurs pris une bonne partie du blâme. Un mauvais lancé à ouvert la porte à Silvana Tirinzoni et son équipe au huitième bout, alors qu’une égalité de 4 à 4 était inscrite au tableau.

«Je suis très déçue de ce résultat, a dit Jones selon Radio-Canada. J’ai manqué des coups importants. Nous contrôlions le match à ce moment-là. Qui sait ce qui aurait pu arriver si je les avais réussis. Nous sommes si près d’être très, très bonnes dans ce tournoi. Cette défaite est de ma faute, nous avons eu un bon match sinon.»

Les représentantes de l’unifolié montrent ainsi une fiche de 1-3 qui s’explique en partie par le fait qu’elles ont notamment affronté la Suède, la Suisse et la Corée du Sud jusqu’ici. Il s’agit des trois nations occupant les trois premières places au classement de la Fédération mondiale de curling.

Elles disputeront deux matchs lundi, contre le Comité olympique russe (ROC) et la Grande-Bretagne, avant de profiter d’une journée de congé mardi.

Déception à la poursuite masculine

Les Canadiens n’ont pu franchir l’étape des quarts de finale dans le cadre de la poursuite par équipe en patinage de vitesse longue piste.

Les représentants de l’unifolié, soit Jordan Belchos, Ted-Jan Bloemen et Connor Howe, ont terminé l’épreuve au cinquième échelon, et ce, en vertu d’un temps de 3 min 40,17 s. Il s’agit d’une déception, considérant que les Canadiens sont troisièmes au classement de la Coupe du monde dans cette discipline.

Ce sont les États-Unis, la Norvège, le ROC et les Pays-Bas qui ont obtenu leur billet pour le carré d’as.

À l’épreuve du 500 m féminin, les trois Canadiennes en action n’ont pas été en mesure de s’imposer. Marsha Hudey (38,79), Brooklyn McDougall (38,84) et Heather McLean (39,31) ont respectivement pris les 21e, 22e et 27e rangs. C’est l’Américaine Erin Jackson (37,04) qui a remporté la compétition, devant la Japonaise Miho Takagi (37,12) et la Russe Angelina Golikova (37,21).

En bref

Erik Read (2 min 12,44 s) a signé le meilleur résultat canadien au slalom de ski alpin. Il a pris le 13e rang. Trevor Philp (2:19,08) a terminé 24e. En vertu des conditions difficiles causées par une averse de neige, 43 skieurs n’ont pas complété leurs deux descentes. Le Suisse Marco Odermatt (2:09,35) a triomphé.

Plusieurs épreuves de ski ont été repoussées en raison de la visibilité réduite.

Les Québécois Antoine Cyr et Olivier Léveillé ainsi que leurs partenaires Graham Ritchie et Rémi Drolet se sont classés au 11e échelon du relais 4 x 10 km de ski de fond remporté par le Comité olympique russe.

Seule Canadienne inscrite au 10 km poursuite de biathlon, Emma Lunder la 54e et avant-dernière skieuse à voir l’arrivée. En vertu notamment de sept pénalités au tir, elle a eu besoin de 42 min 19,3 s pour y arriver, soit 7:32,4 de plus que la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.