TV

L’aura de Corey Perry – TVA Sports


Pat Maroon l’a décrit comme l’un de ses meilleurs amis et un coéquipier formidable. Ondrej Palat a aussi parlé de lui comme un vétéran qui montre le chemin à suivre. Et Jon Cooper a ajouté une dernière couche en le qualifiant d’un joueur avec une aura. 

Les éloges étaient pour Corey Perry. On croyait à un retour dans le passé. La saison dernière, on entendait les mêmes commentaires de la bouche de Dominique Ducharme, Marc Bergevin, Ben Chiarot ou Nick Suzuki.  

Mais maintenant, Perry porte le chandail du Lightning de Tampa Bay. L’été passé, l’ailier de 36 ans a préféré l’offre de Julien BriseBois (deux ans à un salaire annuel d’un million de dollars) à la proposition du CH. 

Pour son retour au Centre Bell, Perry a fait ce qu’il fait de mieux. Il a marqué un gros but. C’est lui qui a redirigé la passe de Steven Stamkos en fin de troisième période pour créer l’égalité 2 à 2. 

« Il a une aura, a dit Cooper au sujet de Perry. Quand il entre dans un vestiaire, les gens le regardent. Pour moi, Corey Perry a du sens. Tout ce qu’il dit a du sens. Il dit les vraies choses, il n’y a pas de foutaises avec lui. Parfois, il me conseille des choses et je trouve ça logique. »

« Corey n’a toujours dit que de bons mots sur son année à Montréal, a poursuivi l’entraîneur-chef du Lightning. Il a aimé les partisans, la ville et l’équipe. Je sais qu’il portait un chandail différent ce soir, mais il était heureux de revenir au Centre Bell. Pour lui, ce but a une symbolique importante. »

« Nous étions à 6 contre 5 sur la glace et je n’hésite jamais à lui faire confiance. Il a tellement un esprit compétitif. Ce n’est pas une surprise s’il a atteint la finale deux ans d’affilée avec deux équipes différentes. Je ne peux pas dire que c’était notre meilleur match, mais Perry avait un bon match. »

De vieux coéquipiers 

Avant Tampa, Maroon et Perry ont joué ensemble avec les Ducks d’Anaheim. 

« C’est mon meilleur ami, a mentionné Maroon. Je l’ai affronté en finale lors des deux dernières années. Nous savons tous ce dont il est capable. C’est un marqueur élite dans cette ligue. Il peut aider notre équipe et il apporte ce leadership dans le vestiaire. Il a gagné auparavant et il sait ce que ça prend. Il joue de la bonne façon et nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. Il est sur une bonne lancée dernièrement et c’est plaisant de le voir. »

« Je suis sûr qu’il voulait ce but. Les huées étaient probablement inattendues après ce qu’il a fait pour cette équipe, non seulement sur la glace, mais aussi dans le vestiaire. Je suis sûr qu’il a été surpris par ça, mais je vous assure qu’il était très excité de marquer ce but. »

Pour une raison mystérieuse, Tampa Bay n’a pas invité Perry à rencontrer les journalistes après le match. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.