TV

Jeux olympiques de 2024: le slogan et le programme dévoilés


«Ouvrons grand les Jeux».

À presque deux ans jour pour jour des JO de Paris 2024, leur slogan a été dévoilé lundi par les organisateurs, qui ont également détaillé leur programme et leur billetterie.

Une édition placée sous le signe de l’ouverture. Unique pour les Jeux olympiques et paralympiques, le slogan se donc veut synonyme d’inclusion aux personnes en situation de handicap, d’ouverture aux territoires «de Versailles à Saint-Denis», où se dérouleront plusieurs épreuves, et témoin de «l’audace, la créativité, l’esprit d’avant-garde qui composent l’identité de la France», selon le Comité d’organisation (Cojo).

Si la devise olympique latine est «Citius, Altius, Fortius», soit «Plus vite, plus haut, plus fort», chaque ville hôte choisit son propre slogan pour accompagner son édition.

«Ouvrons grand les Jeux, c’est finalement notre cap depuis le premier jour, c’est cette ambition de penser tous les marqueurs pour l’ouverture», a expliqué le patron du Cojo, Tony Estanguet, après sa réunion avec le gouvernement et le président de la République, Emmanuel Macron.

Outre cette devise, le Cojo a détaillé le programme des Jeux olympiques, dont la cérémonie d’ouverture se tiendra le 26 juillet 2024, dans presque deux ans.

Les organisateurs ont souhaité «travailler à un meilleur équilibre des épreuves masculines et féminines», a insisté Michaël Aloïsio, porte-parole de Paris-2024.

«Les Jeux de Paris-2024 seront les premiers JO paritaires», a-t-il rappelé, avant d’annoncer que «pour ne pas installer l’idée que les épreuves féminines lancent les épreuves masculines», le marathon féminin suivra l’épreuve masculine et clôturera le programme d’athlétisme, pour la première fois depuis son intégration aux JO-1984.

Dans cet esprit, la finale du tournoi olympique de basket féminin aura également lieu après celle des basketteurs, le dernier jour des JO, et des épreuves féminines de judo, tennis de table, canoë ou d’athlétisme se dérouleront en session de prime time.

La grille tarifaire, «accessible au plus grand nombre» selon Tony Estanguet, était également à l’ordre du jour. «50% des billets olympiques 50% des billets paralympiques à moins de 50 euros, et seulement 8% des billets à plus de 200 euros, c’est vraiment l’ambition d’avoir des stades pleins.»



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.