TV

Fleury: «C’est une vraie joke!»


«Le Wild est l’équipe gagnante de la journée de lundi. Peut-être que les Panthers ont remporté le gros lot, mais à la date limite, c’est Bill Guerin qui a gagné la médaille d’or.»

Alexandre Picard a même qualifié de «vol» l’acquisition de Marc-André Fleury dans le balado de TVA Sports «Temps d’arrêt», enregistré au lendemain d’un marathon de plusieurs heures en ondes. À écouter ici:

«C’est un vol d’avoir été capable de soutirer Fleury aux Blackhawks et de les avoir convaincus de retenir la moitié de son salaire (3,5 millions de dollars). Le Wild a maintenant deux gardiens numéro un pour un total de seulement 7 millions de dollars sur la masse salariale. C’est une vraie joke!»

«Cam Talbot joue super bien avec six victoires de suite. Fleury s’amène pour partager le travail avec lui. Dans les séries, tu as besoin de deux bons gardiens», a ajouté Picard. 

En retour de «Flower», les Hawks ont reçu un choix de deuxième tour au prochain repêchage qui pourrait devenir une sélection parmi les 32 premières à deux conditions : si le Wild remporte deux rondes de séries éliminatoires et que Fleury signe au moins quatre victoires. 

Le Wild a mis la main sur un autre Québécois que Fleury connaît d’ailleurs très bien en Nicolas Deslauriers, obtenu des Ducks contre un choix de troisième tour en 2023. C’est un autre bon coup de Guerin, selon Picard. 

«J’adore cette transaction. Le Wild sera encore plus difficile à affronter dans les séries. J’aime beaucoup ce qu’on a fait du côté du Minnesota.»

Pour faire de la place à Fleury, le Wild a envoyé Kaapo Kähkönen aux Sharks en retour d’un choix de cinquième tour et du défenseur Jacob Middleton. Il s’agit d’un autre ajout intéressant sur le plan physique, juge Picard. 

Deux clowns arrivent!    

En plus d’aider leur nouvelle équipe sur la glace, Fleury et Deslauriers seront également appréciés de leurs coéquipiers dans le vestiaire en raison de leur personnalité. 

Les deux joueurs sont reconnus pour leur sens de l’humour, ce qui facilitera grandement leur intégration au groupe. 

«Fleury et Deslauriers, ce sont deux clowns dans un vestiaire. Ce sont eux qui vont rassembler tout le monde. Je trouve ça drôle qu’ils arrivent en même temps, ils ne seront pas timides, ils vont se laisser aller, il n’y aura pas de période d’adaptation», croit Picard.

Au niveau collectif, «le Wild est peut-être en avance sur son échéancier par rapport au travail des jeunes», a souligné l’ancien défenseur, tout en rappelant le casse-tête de l’équipe pour gérer sa masse salariale à cause de décisions du passé qui posent des défis pour les années à venir.  

«Le problème, c’est qu’on paie encore Ryan Suter et Zach Parisé. La saison prochaine, ces deux gars-là comptent pour 12,7 M$ sur la masse salariale et 14,7 M$ l’année suivante. Ça va donc être difficile d’amener d’autres joueurs par la suite.» 

Parlant de mauvaise gestion, l’animateur du balado a fait une montée de lait à propos de Lou Lamoriello. Jean a décerné son «prix citron» au directeur général des Islanders pour avoir prolongé les contrats de Parisé (tiens, tiens!) et de Cal Clutterbuck. 

«On peut remettre en doute plusieurs autres de ses décisions.»

Le plan du CH se précise   

Par ailleurs, rassurez-vous, il a aussi été abondamment question des Canadiens dans le nouvel épisode de «Temps d’arrêt».

«Le plan est de plus en plus clair : on veut bâtir par le repêchage. Mais Kent Hughes pourrait utiliser certains de ses choix pour faire d’autres échanges durant la saison morte. Avec tous ses choix, il pourrait frapper un coup de circuit et aller chercher un joueur d’impact», a suggéré Picard.

Alex et Louis ont également analysé plusieurs autres transactions réalisées aux quatre coins de la LNH. Leur constat général : les équipes ont payé le gros prix, particulièrement celles de l’Association de l’Est. 

«Dans l’Est, les huit clubs qui vont participer aux séries semblent croire en leurs chances de remporter la coupe Stanley. Je me demande si des équipes ne vont pas regretter le prix qu’elles ont payé pour certains joueurs. Après tout, il n’y a qu’un club qui gagne la coupe!», a résumé Jean.

Bonne écoute! 

SOMMAIRE DU BALADO :    

1re minute :

Alex et Louis donnent leurs impressions sur les différentes transactions réalisées à la date limite. «Ce que je retiens, c’est que dans l’Est, les huit clubs qui vont participer aux séries semblent croire en leurs chances de remporter la coupe Stanley. Ils ont payé le gros prix pour leurs transactions.»

8e minute :

Alex et Louis reviennent sur la défaite en prolongation des Canadiens contre les Bruins. Picard critique le travail de Jeff Petry sur la séquence qui a mené au but décisif de Brad Marchand. «J’aurais aimé ça entendre ce qui s’est dit dans le vestiaire après le match!»  

12e minute :

Alex et Louis commentent les échanges effectués par le directeur général des Canadiens, Kent Hughes. Parmi les nouvelles acquisitions, Picard a particulièrement hâte de voir à l’œuvre Justin Barron, dont il vante les qualités. 

19e minute :

Alex et Louis se demandent comment les vétérans réagiront de voir certains de leurs coéquipiers partir de Montréal et au fait que le CH entreprenne un virage jeunesse. 

24e minute :

Alex et Louis parlent de l’impact de l’arrivée de Marc-André Fleury et de Nicolas Deslauriers au Minnesota. «J’adore cette transaction. Le Wild sera difficile à affronter dans les séries», soutient Picard. «C’est impressionnant la façon avec laquelle il est parvenu à prolonger sa carrière. C’est une transaction qui est passée sous le radar. Je souhaite qu’il connaisse du succès et qu’il obtienne un nouveau contrat», renchérit Louis. 

35e minute :

«Gros vent de panique à Toronto!» Alex et Louis parlent de la frustration du directeur général des Maple Leafs, Kyle Dubas, de ne pas avoir obtenu un nouveau gardien pour remplacer Petr Mrazek et aider Jack Campbell. «Le dossier des gardiens a été mal géré», selon Picard.

40e minute :

L’échange entre le Lightning et les Sénateurs impliquant le Québécois Mathieu Joseph est bon pour les deux équipes, de l’avis d’Alex.

43e minute :

Le Lightning s’est amélioré dans l’espoir de remporter une troisième coupe de suite, ce qui serait du jamais vu depuis l’instauration du plafond salarial. «Julien BriseBois est un génie créatif!»

45e minute :

Toujours en Floride, les Panthers ont mis le paquet pour tenter de damer le pion à leurs rivaux naturels du Lightning. «C’est l’équipe qui s’est le plus améliorée à la date limite des transactions», croit Alex.

50e minute :

Dans l’Ouest, les Flames et l’Avalanche ont tout fait pour conserver leur statut de favoris. 56e minute : 

Que se passe-t-il avec le directeur général du Kraken, Ron Francis, qui fait déjà une vente de feu? Quel est vraiment le plan à long terme à Seattle? 

58e minute :

Louis décerne son «prix citron» au DG des Islanders, Lou Lamoriello, qui a décidé de prolonger les contrats de Zach Parisé et de Cal Clutterbuck. «On peut remettre en doute plusieurs de ses décisions.»






Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.