TV

Fleury a Pékin en tête


Doug Armstrong, le directeur général des Blues de St. Louis, mais aussi de l’équipe canadienne pour les Jeux olympiques de Pékin, n’a pas encore fait son choix. Il y a seulement trois joueurs qui ont déjà une place au sein de cette formation de rêve: Connor McDavid, Sidney Crosby et Alex Pietrangelo.

Âgé de 37 ans, Marc-André Fleury aimerait avoir la chance de représenter le Canada, probablement pour une dernière fois. «Je n’ai aucune idée des plans, a dit Fleury. Je sais que je figure parmi les six gardiens dans la longue liste pour l’équipe. J’y pense, mais je reste bien calme. On verra ce qui arrivera.»

Carey Price, Carter Hart, Jordan Binnington, Darcy Kuemper et MacKenzie Blackwood sont les autres candidats pour l’un des trois postes.

«J’ai vécu les Jeux olympiques en 2010 à Vancouver et j’avais adoré l’expérience même si j’étais le troisième gardien, s’est remémoré Fleury. J’étais là avec Martin Brodeur et Roberto Luongo.»

Le Canada avait gagné la médaille d’or contre les États-Unis grâce au but en prolongation de Sidney Crosby.

Les Hawks se replacent

Échangé des Golden Knights de Vegas aux Blackhawks le 27 juillet dernier, Fleury a connu un départ mouvementé avec sa nouvelle équipe. Stan Bowman a remis sa démission du poste de directeur général dans la foulée de l’affaire Brad Aldrich et Jeremy Colliton a été congédié quelques jours plus tard alors que l’équipe présentait un horrible dossier de 1-9-2. Derek King, qui était l’entraîneur des Ice Hogs de Rockford dans la Ligue américaine, l’a remplacé.

«C’était rough en début de saison. Il y avait de nouveaux joueurs et on se cherchait. Pour ma première saison à Chicago, je voulais bien faire et aider les gars. Je souhaitais montrer à l’organisation ce que je pouvais accomplir. Mais ça n’allait pas bien. On donnait quatre, cinq ou six buts tous les soirs. On restait dans notre trou. J’ai trouvé ça triste de voir Jeremy perdre son emploi. C’est une bonne personne. Je me sens toujours mal quand il y a un congédiement.»

«On n’a pas trop changé notre système avec Derek King, mais on a compris qu’on ne pouvait pas se lancer dans un festival offensif. On a refermé notre jeu, on est plus conscients défensivement.»

Depuis l’arrivée de King, les Hawks ont gagné huit de leurs 13 derniers matchs (8-5-0).

«On s’est creusé un trou en début d’année. Mais on a une bonne équipe, on a encore du temps pour remonter au classement. Il faut continuer à pousser fort. L’objectif reste de participer aux séries», a rappelé Fleury.

Fleury a un dossier de 7-10-0 avec une moyenne de 2,96 et un taux d’efficacité de ,908 cette saison.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.