TV

David Lemieux accroche ses gants


Après une carrière professionnelle de 15 ans, le boxeur David Lemieux a annoncé samedi qu’il accrochait ses gants afin de se concentrer sur sa vie de famille.

Le Québécois conclut son parcours avec une superbe fiche de 43 victoires, dont 36 par K.-O., en 48 combats. Le plus grand moment de sa carrière fut sa victoire contre Hassan N’Dam pour devenir champion du monde International Boxing Federation (IBF) des poids moyens.

En mai, Lemieux s’est incliné par mise hors de combat au troisième assaut, devant l’Américain David Benavidez dans un combat pour le titre intérimaire World Boxing Council (WBC) des super-moyens, au Gila River Arena de Glendale, en Arizona.  

À travers les années, le pugiliste de 33 ans a aussi livré de belles batailles à de grands adversaires comme Gennady Golovkin, Billy Joe Saunders ou encore Gary O’Sullivan. Il est monté sur le ring pour la dernière fois en mai, dans une cause perdante face à David Benavidez.

«J’ai accompli beaucoup pendant ma carrière, j’ai réalisé mon rêve d’être champion du monde, j’ai offert aux fans des combats excitants en acceptant tous les défis que l’on m’a proposés. J’ai dédié mon quotidien à l’entraînement, à la boxe, et maintenant, j’ai envie de profiter de chaque moment avec ma famille», a déclaré Lemieux dans un communiqué du promoteur Eye of the Tiger Management.

Le cœur gros comme le Québec

Protégé du Groupe Yvon Michel jusqu’en 2015, le Montréalais a conservé les services de l’entraîneur Marc Ramsay, dont la collaboration remonte à 2011. Lemieux venait alors de subir une première défaite en carrière, contre Marco Antonio Rubio.

«Je me souviens du petit bonhomme de 10 ans qui allait s’entraîner au vieux gymnase de Russ Anber à tous les jours avec tant de détermination. Cette même détermination qui l’a mené quelques années plus tard au sommet du monde de la boxe. Je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que David a été un des boxeurs que j’ai aimé le plus entraîner au cours de ma carrière», a souligné Ramsay, heureux de la décision du jeune vétéran.

Au mois de mai, Lemieux et sa conjointe, l’ancienne plongeuse olympique Jennifer Abel, ont annoncé la naissance de leur fils.

Les derniers mois ont été chargés en émotion pour le boxeur, dont le père, André Fernand Lemieux, a été froidement abattu au début d’août dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

«David, c’est le genre de gars qu’on aime parce qu’il est vrai, et qu’il a le cœur gros comme le Québec. C’est un gars de défi comme il l’a démontré tout au long de sa carrière. Il a tout mon respect pour ce qu’il a réalisé, et encore plus aujourd’hui, de se retirer à ce moment-ci, en santé, au lieu de simplement s’accrocher au passé. Il se retire au bon moment et je lui dis merci pour tout», a mentionné le président d’EOTTM, Camille Estephan.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.